#grossesse – J-10 et toujours là, un peu perdue

Nous voici donc à 10 jours de la date présumée de mon accouchement.
Hier, un rendez-vous avec la sage femme m’a désespéré. Mon col n’a pas du tout bougé depuis deux mois.

Avoir été alité pour un col court et me retrouver maintenant avec un travail qui ne se déclenche pas était une de mes craintes, qui malheureusement se vérifie.

La fin de la grossesse, c’est très très très long.
Surtout quand l’entourage t’appelle tous les jours pour te demander où tu en est.
Surtout quand on t’a fait croire que tu accoucherai très rapidement
Surtout quand on t’a dit de rester coucher pendant un mois pour éviter de de déclencher le travail trop tôt.

Aujourd’hui, chaque mouvement demande un effort surhumain, marcher devient un calvaire, le bout de la rue me semble le bout du monde.
Même respirer semble compliqué !

J’avais envisagé pas mal de choses :

L’ostéopathie, l’acupuncture, les tisanes de feuilles de framboisier (si vous n’en connaissez pas les vertues, je vous invite à lire un article très intéressant sur le blog letempsdesmamans.com),  l’homéopathie… ce sont mille techniques pour faire accélérer le travail.
Mais voilà, moi je ne veux pas accélérer le travail, je dois le mettre en route !
Et pour cela, rien n’a jamais été prouvé !

L’acupunctrice que j’ai contacté n’est pas dispo avant mon terme. Je n’ai pas eu le courage d’en contacter une autre.
J’avoue que je ne sais pas encore trop ce que je dois faire…
Attendre, laisser la nature aller, faire confiance à la vie… Ou m’accrocher à mes envie, et tenter tout pour déclencher le travail au plus tôt ?

Les dates n’aident pas : d’ici peu nous seront le jour où mon ange devait naître l’année dernière. Si j’ai pu traverser cette grossesse en superposant les dates, il me parait difficilement concevable que Gigotine naisse le jour où mon étoile aurait du avoir 1 an.
A moins que ce soit la vie ? un signe ? Une volonté de l’Univers ?

Tout cela est assez compliqué à supporter. Le ras le bol, la chaleur, le manque de sommeil, les angoisses… Je ne serais sereine que quand elle sera dans mes bras, certaine d’avoir un bébé en bonne santé.

Difficile donc d’apprécier chaque jour comme un cadeau dans ces conditions.
Je fais de mon mieux pour positiver, me dire que cela me laisse encore un peu de temps pour finir de préparer l’arrivée du bébé, organiser notre vie après, mais la vérité, c’est que je ne souhaite qu’une seule chose : la prendre dans mes bras, la câliner, la rencontrer, la respirer, l’embrasser, lui donner le sein, la regarder, la toucher …

Nous avons tellement hâte !

3 réflexions sur “#grossesse – J-10 et toujours là, un peu perdue

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s